Les plantes envahissantes et votre piscine naturelle

Les plantes envahissantes et votre piscine naturelle

Planter des végétaux dans votre lagune est indispensable pour le bon fonctionnement de la filtration naturelle de votre piscine. Ceci étant, il ne faut pas planter n’importe quelles espèces de plantes. Dans la catégorie des plantes à éviter, la palme revient aux plantes envahissantes.

Les plantes envahissantes particulièrement inadaptées à une lagune

Il s’agit principalement des plantes qui ont des racines traçantes c’est à dire des plantes dont la racine prend naissance à la partie supérieure du pivot et qui s'étend horizontalement sous la surface de la terre. Parmi ces plantes on peut citer :

  • Toutes les espèces de zizanie aquatique comme la Zizania latifolia : Le développement rapide de ces plantes empêchent les autres espèces de se développer. Bien que les racines de ces plantes soient efficaces pour épurer votre lagune, l’extension horizontale des racines est un problème car il y a des risques de colmatage. La circulation de l’eau devient alors difficile et au bout de quelque saison votre lagune devient totalement inefficace dans son rôle. Plus les racines se développent, plus les déchets naturels seront importants et contribueront au développement des algues.

Les espèces de zizanie aquatique portent bien leur nom car elles risquent de créer une véritable zizanie dans votre lagune.

Les espèces de zizanie aquatique portent bien leur nom car elles risquent de créer une véritable zizanie dans votre lagune.

  • Les variétés de roseaux avec des rhizomes (racines) envahissants : Le roseau commun (Phragmites australis) en est l’exemple parfait. Son développement rapide est assez impressionnant et ses racines ne tarderont pas à percer l’éventuelle membrane étanche de votre bassin.

Le roseau commun est présent dans les étangs naturels mais il est inadapté pour la lagune d’une piscine naturelle surtout en cas d’utilisation d’une membrane d’étanchéité.

Le roseau commun est présent dans les étangs naturels mais il est inadapté pour la lagune d’une piscine naturelle surtout en cas d’utilisation d’une membrane d’étanchéité.

  • Les espèces de laîches comme le Carex riparia : les stalons (ramification rampante de la base de la tige d'une plante) des espèces de laîches, une fois enracinés, donneront naissance à une nouvelle plante. Votre lagune risque alors un envahissement total.

Le Carex riparia est le spécialiste de la reproduction.

Le Carex riparia est le spécialiste de la reproduction.

  • Les variétés de massette comme le Typha angustifolia : Ce sont des plantes qui ont tendance à se déplacer dans la nature et on ne peut pas y faire grand-chose. Dans une lagune, les variétés de massette laissent des déchets naturels un peu partout et cela peut être très nuisible.

Le Typha angustifolia pollue une lagune avec des déchets qu’il «sème» un peu partout.

Le Typha angustifolia pollue une lagune avec des déchets qu’il «sème» un peu partout.

  • Les espèces de Cyperus comme le longus : plante envahissante qui a sa place dans une piscine naturelle uniquement en zone de berge du bassin de baignade. A utiliser en panier de plantation et surtout pas dans la lagune.

Le Cyperus longus est à utilisé en panier de plantation et en zone de berge.

Le Cyperus longus est à utilisé en panier de plantation et en zone de berge.

Vous savez désormais quelles plantes il vaut mieux éviter de planter dans votre lagune. Il ne vous reste plus qu’à vous intéresser aux plantes à privilégier.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?