Introduire des poissons dans sa piscine naturelle

Introduire des poissons dans sa piscine naturelle

Introduire des poissons dans sa piscine écologique n’est pas une obligation mais ce n’est pas non plus interdit. C’est particulièrement important lorsqu’il existe des plantes aquatiques dans votre bassin. Attention cependant à ne pas introduire n’importe quelle espèce de poisson. En fonction du volume d’eau de votre bassin, vous pourrez envisager d’introduire un nombre plus ou moins grand de poisson.

Les poissons et votre piscine naturelle

Avant de vous lancer dans l’achat de poisson, il faut bien évaluer la surface d’eau qui va les accueillir. Et puis il vaut mieux anticiper sur l’avenir… Ne pas oublier que les poissons ont une croissance rapide. Au début ils sont tout petits, puis selon les espèces, ils peuvent devenir plus ou moins grands. La règle dans ce domaine, pour un bassin équipée d’une bonne filtration, c’est qu’un poisson doit avoir 1 m³ d’eau pour lui tout seul.

En ce qui concerne l’alimentation, il est indispensable de nourrir vos poissons car ils ne peuvent trouver toute la nourriture dont ils ont besoin uniquement dans un bassin. De plus, des poissons bien nourris seront plus résistants durant la période froide. En fonction de la taille de vos poissons et de l’espèce, il existe une alimentation appropriée. Les poissons sont capables de faire un régime et de se passer de nourriture complémentaire pendant plusieurs jours. Rien ne sert de les nourrir quotidiennement.

Sachez que l’appétit de vos poissons est sensible à la chaleur. Plus la température de l’eau est élevée et plus le métabolisme des poissons est sollicité et donc plus ils ont besoin de manger. Il faut donner des aliments en petite quantité pour éviter la pollution de l’eau. La nourriture doit être avalée par les poissons au plus vite. Vous pouvez nourrir vos poissons en plusieurs fois dans la journée. En période estivale, quand vous nourrissez vos poissons, cela peut se faire en 4 à 5 fois par jour.

Quand les poissons et les piscines biologiques ne font pas bon ménage

Qu’on se le dise, les poissons dans une piscine biologique ne font pas que des adeptes. Certains y sont farouchement opposés. Il est certains que les poissons ont une influence sur l’écosystème de votre bassin. Il y a des avantages et des inconvénients.

Voici notamment un liste de désavantages :
  • Les déjections des poissons et les éventuels résidus de nourriture augmentent le taux de nitrate de l’eau et donc favorise le développement des algues.
  • Une eau claire et transparente est difficilement possible avec des poissons sans un système de filtration particulièrement efficace et donc coûteux.
  • Certains poissons s’attaquent à la végétation de votre bassin.
  • Les poissons sont aussi des prédateurs qui peuvent limiter la biodiversité de votre bassin.

Pour limiter la prolifération des poissons dans votre bassin, vous pouvez introduire qu’un exemplaire de chaque espèce. Ainsi, l’accouplement ne sera pas possible et vous ne risques pas d’être envahi. Il est possible que des poissons apparaissent dans votre bassin à vos dépends, comme les poissons n’ont pas de prédateur ils peuvent vite proliférer. Le seul prédateur connu est le Héron mais ils ne sont pas toujours présents dans l’environnement naturel.

Les espèces de poisson

Pour ou contre l’introduction de poisson dans votre piscine biologique ? C’est à vous de faire le choix ! Dans tous les cas, si vous vous décidez, sachez qu’il excite des espèces à bannir et des espèces à privilégier :

Les espèces à bannir de votre bassin :
  • Les carpes Koï : Elles causent des dégâts importants à la végétation.
  • Les poissons rouges : Ils sont inutiles et prolifèrent vite.
Les espèces à privilégier dans votre bassin :
  • L’ide Mélanote : Bon chasseur d’insecte.
  • Les voiles de Chine : A défaut d’avoir une utilité, leur beauté fait son succès.

A savoir :

Les rétracteurs de l’introduction de poisson dans une piscine biologique seront ravis d’apprendre qu’il est tout à fait possible d’introduire des poissons dans le bassin de nage. Il faut cependant limiter le nombre à un ou deux pour éviter les problèmes de pollution. Ceux qui aiment nager avec les poissons ne doivent pas se priver…

Les poissons rouges se montrent vite envahissants dans un bassin.

Les poissons rouges se montrent vite envahissants dans un bassin.

Espèce de carpe Koï friande de végétaux aquatiques.

Espèce de carpe Koï friande de végétaux aquatiques.

L’ide Mélanote, un poisson de surface friand d’insectes.

L’ide Mélanote, un poisson de surface friand d’insectes.

Poisson voile de  chine Calicot, un apport esthétique pour votre bassin.

Poisson voile de chine Calicot, un apport esthétique pour votre bassin.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?