La vidange du bassin, une opération délicate

La vidange du bassin, une opération délicate

La vidange totale du bassin doit rester un acte exceptionnel, outre le fait qu'elle est très couteuse en eau, elle risque d'endommager votre bassin de manière irréversible. Par conséquent cette opération ne s'effectue qu'en dernier recours et doit être réalisée avec les plus grandes précautions. Dans des circonstances normales, on considère qu'il ne faut renouveler totalement l'eau de son bassin qu'une fois tous les 4 ou 5 ans. Cependant certaines situations peuvent vous obliger à vider votre piscine, voici nos conseils pour le faire dans les meilleures conditions.

Les dangers de la vidange

Sachez que votre piscine contient plusieurs tonnes d'eau (1 m³ pesant une tonne). Le poids de cette eau et sa pression permettent notamment de lutter contre la pression du sol qui s'exerce de l'extérieur sur les parois du bassin. Ainsi, lorsque l'on vide une piscine, elle sera à la merci des poussées du sol et risque de bouger voire de se fendre. La pression de l'eau maintient également le liner en place, vider la piscine risque par conséquent d'endommager gravement votre liner.

Pour ces différentes raisons, il est impératif de prévenir le constructeur ou l'installateur de votre piscine avant de la vidanger, pour que celui prenne les mesures nécessaires pour éviter les dégâts. Sachez de plus que la vidange du bassin fait l'objet d'une clause suspensive de la garantie décennale. En cas de dommages vous ne serez donc pas remboursé.

Dans quelles circonstances dois-je vidanger ma piscine ?

Plusieurs circonstances peuvent nécessiter une vidange, si les autres solutions possibles n'ont pas fonctionné.

  • Une eau trop dégradée : si à l'issue de l'hivernage vous constatez que votre eau est si trouble que vous ne distinguez plus le fond de votre bassin, vous n'aurez guère d'autres solutions que de renouveler totalement votre eau.
  • Un bassin entartré : Le fond et les parois de votre bassin sont recouverts d'une couche grisâtre et rugueuse sur laquelle prolifèrent les algues et s'incruste la saleté. Vous êtes victime du tartre, et là encore, il vous faudra vider votre bassin pour vous en débarrasser.
  • Des travaux de réfection : le remplacement d'un liner ou la réparation d'une fissure dans la coque, par exemple, nécessiteront bien sur, une vidange totale.

Comment bien vidanger son bassin ?

  • Le meilleur moment reste la saison sèche, évitez de vidanger une piscine pendant des périodes pluvieuses : la terre gorgée d'eau est dangereuse pour votre bassin, puisque la pression exercée par le sol est encore plus grande. De plus, si vous évacuez l'eau dans votre terrain vous risquez de provoquer une inondation.
  • Votre piscine doit rester vide le moins longtemps possible, organisez-vous avant pour limiter la durée des travaux.
  • Si votre piscine est équipée d'un liner, utilisez un "plaqueur" qui maintiendra le liner en place pendant que le bassin est vide.
  • Si votre bassin est en polyester armé : veillez à arroser régulièrement le revêtement pour le maintenir à basse température. Sous l'effet du soleil, il risque de se dilater et de désolidariser de la maçonnerie.
  • Cessez d'ajouter des produits chimiques dans votre eau au moins une semaine avant de vidanger pour éviter tout risque de pollution lors de la vidange, surtout si vous évacuez l'eau sur votre terrain.
  • Renseignez-vous auprès de votre commune : l'évacuation des eaux usées fait l'objet de réglementations différentes selon les communes. Certaines imposent l'évacuation par le tout-à-l'égout, d'autres sur votre terrain.
  • Si vous évacuez votre eau par épandage au sol, procédez progressivement pour éviter d'inonder le terrain. De plus, si votre terrain est en pente, prenez garde à ne pas inonder les voisins.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Un commentaire