La pompe à chaleur : fonctionnement et utilisation

La pompe à chaleur : fonctionnement et utilisation

La pompe à chaleur, ou PAC, est un équipement très attractif puisqu'il permet de prolonger les joies de la baignade alors même que le temps commence à fraichir. La pompe à chaleur cumule les avantages : faible coût de fonctionnement (bien moindre que celui d’un réchauffeur électrique), grande facilité d'utilisation et mode de fonctionnement écologique. Ce n'est pas pour rien que la PAC est aujourd'hui le dispositif de chauffage de l'eau le plus adopté en France.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Pour réchauffer l'eau de votre piscine, la pompe à chaleur utilise les calories présentes dans l’air, car même quand l'air est froid, il contient de la chaleur. L'air est capté par la PAC et passe dans un circuit fermé chargé de fluide frigorigène. Voici en détail, le mode de fonctionnement d'une PAC :

  • Dans un premier temps, l'air provenant de l'extérieur passe sur un évaporateur chargé de fluide frigorigène, au contact de la chaleur de l'air le fluide frigorigène va se vaporiser (autrement dit se transformer en gaz).
  • Dans un deuxième temps, le fluide frigorigène sous forme gazeuse est aspiré par un compresseur où il est compressé ce qui a pour effet d'élever sa température.
  • Troisième étape, le gaz entre dans un condenseur qui va utiliser la chaleur du gaz pour chauffer l'eau de votre piscine. A l'issue de ce processus, le gaz refroidit et revient à l'état liquide.
  • Quatrième étape, le fluide frigorigène passe dans un détendeur où sa pression va diminuer avant de retourner à l'évaporateur.

La seule source d'énergie nécessaire à tout ce processus est l'électricité qui fait fonctionner le compresseur, c'est la raison pour laquelle les PAC sont un moyen de chauffage de l'eau si économique. En effet, la pompe à chaleur est capable de restituer beaucoup plus d'énergie qu'elle n'en consomme.

Conseils d'utilisation

  • Avec son fonctionnement basé sur le brassage de l'air, la PAC nécessite une très grande aération, c'est pourquoi elle doit être placée à plus de 50 cm de la paroi du local technique et qu'il faut respecter une distance de 4 à 5 mètres entre la grille de ventilation de la pompe et tout objet environnant, ceci pour permettre à l'air de passer correctement à travers le condenseur.
  • Beaucoup de pompes à chaleur sont réversibles, ce qui signifie qu'elles peuvent aussi faire baisser la température de l'eau de votre piscine, ce qui peut-être fort utile en cas de canicule, pour lutter contre la prolifération des algues et des micro-organismes ainsi que pour préserver votre liner.
  • La montée en température de l'eau du bassin par le biais d'une pompe à chaleur est plutôt lente : de 1 à 2°C par jour. Par conséquent, si l'eau de votre piscine est fraiche, il vous faudra attendre une bonne semaine avant d'atteindre une température agréable pour la baignade. Il peut donc être intéressant d'utiliser un appareil de type réchauffeur électrique pour obtenir un réchauffement de l'eau rapide, et d'utiliser ensuite la PAC pour maintenir la température constante.
  • Une couverture de piscine (bâche à bulles ou volet roulant) est un complément fort utile à la PAC, elle évite les pertes calorifiques et conserve la chaleur de l'eau, ce qui vous permettra de réduire notablement le temps de chauffage et donc votre consommation d'électricité.

Un devis pour une pompe à chaleur ?

Si vous avez été convaincu par ce descriptif et que vous souhaitez investir dans une pompe à chaleur, n'hésitez pas à profiter de notre service de devis gratuit.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Un commentaire