Le traitement au PHMB

Le traitement au PHMB

Le PHMB est peu utiliser dans le cadre du traitement chimique de l’eau d’une piscine privative. Il faut savoir que différents formes de traitement sont envisageables. Il convient malgré tout de respecter certaines règles d’utilisation pour ne pas rendre un traitement au PHMB inefficace.

Les différentes formes de traitement au PHMB

Dans le cadre d’un traitement choc, vous n’avez pas beaucoup de possibilité qui s’offrent à vous. En effet, une eau traitée au PHMB pourra subir un traitement choc à l’oxygène actif. Un bon moyen de lutter contre une invasion d’algue. Les autre produits sont à éviter au maximum et nous allons voir pourquoi.

Il est tout à fait possible d’utiliser le PHMB dans le cadre d’un traitement régulier. Certains produits possèdent un algicide car le point faible du PHMB c’est qu’il ne lutte pas contre les algues. Attention à ne pas se lancer dans un ajout d’algicide sous n’importe qu’elle forme. Seul l’ozone actif est compatible.

Le PHMB peut se présenter sous forme liquide ou sous forme de pastille mais ce qui le caractérise c’est avant tout sa durée d'efficacité. La capacité à conserver son pouvoir désinfectant dans le temps est bien plus longue que celle du chlore ou du brome. Du coup, la fréquence des traitements pourra être plus espacée.

Il faut cependant avertir que l’efficacité d’un traitement au PHMB à tendance à être de moins en moins efficace avec le temps. La solution consiste alors à alterner les produits de traitement. Vous pouvez par exemple utiliser du chlore pendant les saisons froides et du PHMB durant les saisons chaudes. Attention à bien respecter certaines règles essentielles pour éviter au maximum le mélange du PHMB avec le chlore ou le cuivre.

Le PHMB, à utiliser en connaissance de cause !

Le fait que le PMBH soit absolument incompatible avec le chlore ou le brome vous oblige à prendre des mesures. Le passage d’un traitement au brome ou au chlore à un traitement au PHMB nécessite des précautions. Le thiosulfate de soude vous permettra d’éliminer toute présence de chlore ou de brome. Pensez également à nettoyer votre filtre et à bien le rincer. Il ne sera pas convenable d’utiliser du PHMB avec une eau dont le taux de chlore est supérieur à 0,5 mg/l.

Le PHMB n’est également pas compatible avec le cuivre. Un bassin ayant été traité par des ionisants cuivre / argent devra tout simplement être vidé avant tout traitement au PHMB. De plus, il est nécessaire de nettoyer les parois et de changer également le substrat de filtration.

Il faut bien respecter les doses de PHMB durant votre traitement. Un surdosage ne sert pas à grand-chose si ce n’est de vous faire des dépenses inutiles. Pire encore, si trop de PHMB est présent dan votre eau, elle pourra se troubler et devenir blanchâtre.

Vous pouvez oublier le PHMB si vous n’êtes pas équiper d’un filtre à sable. En effet le pouvoir floculant ne sert à rien avec un autre filtre type diatomite ou cartouche. Vous risquez de colmater votre filtre et ce n’est vraiment pas une bonne idée.

Le PHMB est un produit efficace en ce qui concerne la désinfection. Son action reste toujours valable même dans une eau dont la température dépasse les 30 degrés. Ceci étant, un algicide complémentaire est à envisager pour mieux lutter contre les algues. Rappelez-vous que le PHMB n’est pas sensible aux ultras violets (l’utilisation d’un système de traitement aux UV est donc possible).

Petit rappel :

  • Dans le cadre d’un traitement au PHMB, l’oxygène actif est presque indispensable pour lutter contre les algues.
  • Un système balnéo n’est pas recommandé avec un traitement au PHMB (apparition de mousse).
  • Pour limiter la consommation de PHMB, une analyse régulière de votre eau est nécessaire.
  • Les structures de bassin qui comportent du cuivre ou des polycarbonates n’apprécieront pas un traitement au PHMB.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?