Le Polymère de l’hexaméthylène Biguanide

Le Polymère de l’hexaméthylène Biguanide

Le PHMB est un produit désinfectant, fongicide et bactéricide qui a le mérite d’être totalement inoffensif pour le corps humain. Ses propriétés son non-oxydantes et de ce fait il est n’est pas irritant et est insensible aux UV et aux variations de pH. Il est également inodore. C’est un produit capable de remplacer le chlore mais ce produit haut de gamme n’a pas que des avantages.

Le PHMB, avantages et inconvénients

L’action du PHMB permet de lutter efficacement contre les bactéries avec l’avantage de participer à une action floculante. Ce dernier point est donc un avantage pour ceux qui possèdent un filtre à sable mais pas vraiment pour ceux qui possèdent un filtre à diatomite ou un filtre à cartouche.

L’efficacité n’est absolument pas à remettre en question même s’il faut bien admettre que le chlore ou le brome sont plus efficaces pour ce qui est de la dégradation complète des molécules. L’utilisation de l’eau oxygénée est alors un complément indispensable pour permettre une totale décomposition des matières organiques.

Comme on vient de le voir, il y a des avantages et des inconvénients en ce qui concerne le PHMB. Ce n’est pas un produit parfait mais sur un point de vue écologique et aussi de bien être, il est difficile de faire mieux. Voyons ensemble un échantillon des avantages et des inconvénients de ce produit :

Avantages du PHMB :
  • Permet la floculation et améliore donc la limpidité de l’eau,
  • Produit insensible aux variations de pH, de température et aux UV,
  • Ne pique pas les yeux,
  • Inodore et sans aucun goût, il sait se faire oublier.
Inconvénients du PHMB :
  • Ne peut s’utiliser en présence de chlore ou de cuivre,
  • Ne lutte pas contre le développement des algues,
  • Dernier point et non des moindres… le prix ! Le chlore et même le brome sont plus attractifs. Il faudra mettre la main à la poche pour un traitement chimique plus écologique

Mesure du taux de PHMB

Si l’on considère le prix élevé du PHMB, on a tout intérêt à bien savoir le doser pour une action la plus efficace. Les fabricants n’hésitent pas à vendre le PHMB sous une forme assez pratique. En effet, des programmes sont étudiés à l’avance et il ne vous reste plus qu’à suivre les indications sur l’emballage. Il est donc très simple de s’y retrouver et de ne pas se tromper au niveau du dosage.

Dans tous les cas, rien ne doit être laissé au hasard et pour plus de précisions, il est conseillé de se lancer dans une «série» de calcul. C’est notamment le taux de PHMB dans l’eau qu’il faut surveiller. Vous pouvez aussi bien utiliser des tests colorimétriques ou éléctrométriques. En fonction du résultat, des actions seront alors parfois nécessaires :

  • Taux de PHMB < 30 mg/l : il faut rajouter du PHMB,
  • 30 mg/l < taux de PHMB < 50 mg/l : C’est l’objectif à atteindre !
  • 50 mg/l < taux de PHMB < 60 mg/l : Trop de PHMB mais aucune action n’est nécessaire,
  • Taux de PHMB > 60 mg/l : un apport d’eau neuve est nécessaire pour faire baisser le taux de PHMB.

A savoir :

  • Le PHMB se montrera plus efficace dans une eau dont le pH est compris entre 6,9 et 7,5.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Un commentaire