Le traitement choc : quand et comment ?

Le traitement choc : quand et comment ?

Vous vous êtes absenté deux semaines et à votre retour vous retrouvez une piscine à l'eau si verte qu'elle ressemble à un marécage, même les grenouilles hésiteraient à y plonger. Pour retrouver l'eau limpide d'antan il vous faudra utiliser la manière forte : le traitement choc. A l'opposé du traitement classique qui est préventif, le traitement choc a un but curatif, et doit être utilisé de façon ponctuelle, dans l'idéal, le moins souvent possible car il modifie notablement la concentration de produits de traitement dans l'eau de piscine. Si votre eau est désinfectée et filtrée correctement vous ne devriez pas avoir besoin de beaucoup de traitements choc par saison.

Quand faut-il faire un traitement choc ?

  • Au moment de la mise en eau.
  • Eau très sale, par exemple après une tempête.
  • Invasion soudaine d'algues.
  • Grand nombre de baigneurs.
  • Risque de contagion, si l'un des baigneurs a contracté une angine, par exemple.
  • En fin de saison, avant l'hivernage.

Précautions à prendre avant un traitement choc

  • Arrêtez toute baignade.
  • Enlevez tous les accessoires et les objets qui se trouvent dans l’eau.
  • Retirez les grosses impuretés à l'épuisette.
  • Découvrez votre bassin : retirez les bâches, volet roulant ou tout autre système de couvertures.
  • Nettoyez soigneusement votre piscine ainsi que la filtration.
  • Placez votre filtration en marche forcée (fonctionnement manuel).
  • Analysez et équilibrez votre eau (en particulier le pH) en fonction du produit que vous allez utiliser.

Quel produit utiliser

  • Si vous traitez votre eau avec du chlore :

    Dans ce cas, le produit à utiliser en priorité est le chlore choc. Pour traiter votre eau, placez le chlore choc (en poudre, en pastilles ou granules) dans chaque skimmer de votre piscine, en respectant le dosage prescris par le fabriquant. Attendez 24 H que le chlore se dissolve totalement. Pour une efficacité optimale du traitement au chlore choc, veillez à ce que votre eau ait un pH inférieur à 7,5. Si vous traitez habituellement votre eau au chlore, vous pouvez aussi utiliser l'oxygène actif pour effectuer un traitement choc, il est réputé plus efficace mais est aussi plus onéreux.

  • Si vous traitez votre eau au brome :

    Il est préférable d'utiliser du brome choc, de l'hypochlorite de calcium (HTH) ou du chlore non stabilisé (Hypochlorite de sodium), en revanche le chlore stabilisé n'est pas recommandé car il réduit l'efficacité du brome. Le brome choc a une efficacité maximale avec un pH compris entre 7,5 et 8,2.

  • Si vous traitez votre eau au PHMB :

    Le PHMB étant incompatible avec le chlore ou le brome, il est recommandé d'utiliser l'oxygène actif pour effectuer votre traitement choc.

Après le traitement choc, filtrez en continu pendant 24 heures minimum pour éliminer les déchets résiduels, puis effectuez un contre lavage du filtre qui a été beaucoup sollicité.

A savoir :

Il peut arriver que l'eau soit trouble après un traitement choc, cela est du généralement aux algues mortes qui restent en suspension dans l'eau après le traitement. En effet, s'il y avait beaucoup d'algues, le système de filtration ne suffit pas toujours à éliminer les déchets. Dans ce cas, l'utilisation d'un floculant de fond peut remédier au problème, grâce à ce produit, les déchets flottants vont s'agglutiner et tomber au fond de la piscine, il vous faudra ensuite les faire disparaitre avec un balai aspirateur ou un robot pour retrouver une eau claire.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?3 Commentaires... Pourquoi ne pas en laisser un ?