Normes et utilisation des barrières de protection

Normes et utilisation des barrières de protection

Les barrières de protection apparaissent souvent comme un dispositif de sécurité idéal, puisqu'elles constituent un obstacle physique à l'accès au bassin. Cependant, pour être réellement efficaces et pour que vous soyez en accord avec la loi, la barrière que vous utilisez doit répondre à la norme NF P90-306. Il existe par ailleurs une grande variété de barrières utilisant des matériaux et des techniques différentes, le choix en la matière reste personnel, le seul impératif étant que la barrière choisie corresponde à la norme en cours.

La norme NF P90-306 en détail

L'adéquation d'une barrière à la norme NF P90-306 est bien entendu mentionnée par les fabricants. En l'absence de précision nous vous déconseillons l'acquisition de la barrière en question. Voici ce que stipule la norme en détail :

  • Objectif d'une barrière de protection : Elle doit empêcher un enfant de moins de 5 ans d'accéder au bassin que ce soit en escaladant, en enjambant ou en utilisant le système d'ouverture. Si un enfant tente malgré tout d'accéder au bassin, il ne doit pas courir le risque de se blesser en se coupant, en se piquant, en se coinçant, en se cisaillant ou en s'étouffant. La structure ne doit pas comporter d'aspérités ou de prises permettant l'escalade.
  • Dimensions requises : La hauteur minimale requise est de 1 m 10 par rapport à la traverse ou 1 m 22 par rapport au sol. La garde au sol doit être inférieure à 25 mm. Pour les barrières équipées de barreaux, leur espacement doit être compris entre 45 et 102 mm.
  • Fixation : La structure doit être fixée au sol solidement de façon à résister à l'arrachement. Le système de fixation doit être installé par le biais de platines à visser dans un support dur ou dans une dalle en béton si le sol est constitué de terre ou de sable. La visserie doit être inoxydable et en acier pour une solidité maximum. La clôture ne doit pas pouvoir bouger de plus de 10 mm de son point de fixation.
  • La fixation de la barrière est un point de sécurité important

    La fixation de la barrière est un point de sécurité important

  • Solidité : La barrière, les poteaux et les moyens d'accès doivent résister aux chocs équivalant à un poids de 50 Kg. Le matériau utilisé pour la construction de la barrière doit résister aux déchirures et ne pas être endommagé par les aléas climatiques comme le gel, par exemple.
  • Portillon d'ouverture : Plusieurs types sont acceptés qu'ils soient coulissants, pivotants ou tournants. Il doit s'ouvrir vers l'extérieur du bassin et non vers l'intérieur. Le portillon doit nécessiter deux actions pour pouvoir activer l'ouverture dont l'une située à plus de 1 m 60 du sol de façon à ce que si un enfant arrive à activer la première, la deuxième sécurité soit trop haute pour lui. L’usage d’un jeton, d’une clé ou d’une carte magnétique comme dispositif d'ouverture n'est pas autorisé.
  • Emplacement : Une barrière doit être placée à une distance d'au moins 1 mètre du bord du bassin. Elle doit être installée à plus de 1 m 10 de tout support qui permettrait de les escalader, par exemple un muret. De même, si la barrière est installée près d'un mur d'habitation, ce mur ne doit pas permettre l'accès par le dessus au bassin, par le biais d'une fenêtre ou autre.

L'espacement des barreaux est strictement réglementé

L'espacement des barreaux est strictement réglementé

Précautions d'utilisation

L'utilisation d'une barrière de sécurité conforme à la norme NF P90-306 ne saurait remplacer la vigilance des adultes. Voici quelques conseils d'utilisation pour maximiser la sécurité de votre barrière de sécurité :

  • Ne laissez pas trainez d'objet à proximité du bassin qui pourraient être utilisés pour escalader la barrière, comme du mobilier de jardin, par exemple.
  • De la même façon, soyez vigilant à ce qu'aucun élément, tel qu'une bouée ou un jouet, ne vienne gêner la fermeture du portillon.
  • Il n'existe aucun dispositif de protection efficace à 100 %, c'est pourquoi il est recommandé de combiner l'utilisation d'une barrière de protection avec la mise en place d'une alarme d'immersion.
  • Vérifiez régulièrement le bon état de votre barrière : une barrière endommagée est susceptible de ne plus offrir une sécurité suffisante.

A savoir :

Il est tout à fait possible de construire vous-même votre barrière de protection. Mais pour être en accord avec la loi, il vous faudra faire constater sa conformité à la norme NF P 90-306 par un contrôleur technique agréé par l’Etat.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?