Les cinq conseils de sécurité de la FPP

Les cinq conseils de sécurité de la FPP

Même si les français ont fait des progrès en la matière, les enjeux de sécurité relatifs à la piscine sont encore trop méconnus. Chaque année des cas de noyade sont recensés, et bien souvent les enfants sont concernés. La Fédération des Professionnels de la Piscine est particulièrement concernée par le sujet et nous prodigue 5 conseils pour que la baignade reste synonyme de plaisir et de détente.

L'état des lieux

Plus de la moitié des piscines en France ne serait toujours pas conformes aux normes de sécurité. Un chiffre surprenant, quand on sait que selon une loi appliquée depuis le 1er janvier 2004, toutes les piscines enterrées ou semi-enterrées, non closes, doivent être dotées d'un système de sécurité normalisé.

L'Institut Ipsos a mené tout récemment une étude (enquête réalisée par Internet du 7 au 11 janvier 2011) sur les français et la sécurité des piscines. Voici quelques faits mis en évidence lors de cette étude :

  • Un quart des personnes interrogées ont déjà assisté à une chute accidentelle, que ce soit d'un enfant, d'un animal ou en ont été eux-mêmes l'objet.
  • La majorité des sondés a une mauvaise connaissance des différents systèmes de sécurité.
  • Près de la moitié des personnes interrogées n'a pas confiance dans les systèmes de sécurité.

De ce sondage ressort globalement un manque d'information du public concernant la sécurité des piscines, et la Fédération des Professionnels de la Piscine a décidé d'agir en ce sens.

Les conseils de sécurité de la FPP

La vigilance des adultes avant tout

Quelque soit le ou les systèmes de protection qui équipent votre piscine, vous ne devez pas oublier de surveiller vous-même votre piscine. Il n'existe aucun dispositif de sécurité, barrières ou alarmes dont l'efficacité est totale. En réalité, disposer d'un système de protection peut être une source d'accident dans la mesure où l'on a tendance à se croire à l'abri du danger et à devenir négligeant.

Adopter plusieurs systèmes de protection

Pour bénéficier d'une sécurité maximale la meilleure méthode reste de combiner plusieurs systèmes de sécurité, car il n'existe pas de système parfait. On peut, par exemple, penser qu'une barrière de protection offre une sécurité totale puisqu'elle empêche l'accès à la piscine. Mais c'est négliger le fait que la porte puisse mal se refermer, c'est pourquoi une alarme d'immersion en complément de la barrière sera utile pour alerter en cas de chute dans l'eau.

Utiliser convenablement les dispositifs de sécurité

Nombre d'accidents peuvent survenir à cause d'une mauvaise utilisation des systèmes de protection. Par exemple, rien ne sert de disposer d'un volet roulant si on ne le ferme pas systématiquement dès que la piscine est sans surveillance.

Apprendre aux enfants à être autonomes

Une bonne sécurité passe par une éducation des enfants, si vous avez la chance de posséder une piscine, profitez-en pour apprendre à nager aux enfants le plus tôt possible, dès l'âge de 4 ans. L'apprentissage de quelques gestes simples, peut permettre à un enfant tombé dans l'eau de rejoindre le bord du bassin. C'est l'objet de l'initiative des maîtres nageurs-sauveteurs avec le programme "Eautonomie aquatique". Vous trouverez plus de renseignements à ce sujet sur le site www.eautonomieaquatique.com.

Attention aux produits gonflables

Les produits gonflables comme les petits bateaux ou les fauteuils flottants peuvent être une source d'accident. Il est vivement recommandé aux adultes de ne pas laisser les enfants jouer avec sans surveillance. De plus, pensez à les retirer de l'eau après la baignade : ils risquent d'attirer les enfants à proximité de l'eau alors que la piscine est sans surveillance.

En conclusion :

Détente ne signifie pas négligence et la sécurité de la piscine passe par une bonne information des adultes ainsi que par l'éducation des enfants.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?