L’utilisation, les normes et l’installation des barrières de protection

L’utilisation, les normes et l’installation des barrières de protection

Les barrières de protection font partie des éléments de sécurité autorisés pour les piscines privées afin d'être en accord avec la loi. C'est un des quatre dispositifs que la loi permet d'installer, nous avons vu dans l'article précédent les alarmes et bien nous allons parler aujourd'hui des barrières de protection qui elles aussi doivent respecter une norme et ne doivent pas être installées n'importe comment.

Informations générales :

- Le principe des barrières de protection est on ne peut plus simple à comprendre, il s'agit de sécuriser le bassin en installant autour de celui ci ces barrières afin d'empêcher les enfants d'accéder à la piscine et ainsi prévenir des risques de noyades.

- Les barrières de protection doivent répondre à la norme NF P90-306 pour être en accord avec la loi c'est donc au moment de l'achat qu'il faudra vérifier ce point primordiale, sans quoi, l'intérêt de telles barrières serait nul.

- Des modèles esthétiques ou non, les barrières peuvent être fabriquées dans plusieurs matériaux différents, le principal est qu'elles respectent la norme et les critères sont nombreux, nous détaillons ceux ci ensuite. La hauteur, le système d'ouverture, la résistance et l'installation sont à prendre en compte.

Avantages des barrières de protection :

  • L'entretien : C'est un avantage qui peut faire peser la balance du coté des barrières car elles ne demandent pas d'entretien une fois en place, c'est un structure simple construite dans des matériaux solides qui ne sont pas amenés à être modifiés.
  • L'esthétisme : C'est en réalité plus ou moins un avantage car ce sera selon le modèle que vous choisirez. Dans les premiers prix il n'y a pas un grand choix mais quand on monte dans la gamme on peut trouver des barrières qui se marieront bien avec votre bassin et le reste de votre propriété. Si vous n'êtes pas prêts à y mettre un certain tarif l'esthétisme ne sera pas un avantage.
  • La sécurité : Qu'elles soient fixes ou démontables, ces barrières permettent de délimiter un périmètre autour de votre piscine et empêchent complètement l'accès au bassin aussi bien pour des adultes (selon la hauteur) que pour des enfants. Compte tenu de la force qu'il faut pour déverrouiller le système d'entrée ou bouger une clôture souple un enfant n'y arrivera évidemment pas.

Inconvénients des barrières de protection :

  • Le prix : La fourchette des tarifs est assez disparate, quand on arrive sur un site marchand on voit des tarifs au mètre ou bien à la barrière mais il ne faut pas oublier de multiplier selon la distance totale ou le nombre voulue, ce qui fait tout de suite de très grosses sommes selon la superficie de votre piscine. Bien que ces barrières soient pour la plupart solides et robustes sur le long terme il n'empêche que c'est un gros budget à prévoir.
  • Barrières fixes : A sceller ou à installer sur des dalles en béton, une fois en places, ces barrières ne bougeront plus et pourraient, si elles ne sont pas installées correctement poser des problèmes de circulation aux alentours de la piscine. Il faudra donc bien réfléchir à l'espace entre les margelles et les barrières ainsi qu'à l'espacement entre une possible habitation, terrasse ou autres afin que l'on puisse évoluer normalement autour du bassin.
  • Barrières démontables : Une fois installées ces barrières ne bougent plus à la différence que vous pouvez les démonter quand vous le souhaitez. Mais n'oublions pas que cela représente une charge de travail non négligeable, je ne me vois pas personnellement entre chaque baignade démonter/remonter, cela prend un temps fou.
  • L'installation : Il faut prévoir du temps pour mettre en place un tel système de sécurité surtout selon le type de barrières choisies. Le montage de barrières souples est long, d'autant que la norme impose une fixation solide au sol. Pour les barrières fixes c'est la même problématique, il faut poser des dalles en béton ou sceller directement celles ci dans le sol, des travaux sont donc à envisager.
  • L'esthétisme : Dans certains cas, lorsque l'on est prêt à y mettre le prix, les barrières peuvent offrir un rendu sympathique mais la plupart du temps cela n'est pas très esthétique et prend beaucoup de place en grignotant sur l'espace naturel du jardin.
  • En conclusion : Comparées à une alarme périmétrique les barrières de protection ne font pas le poids, encombrantes, complexes à installer, pas forcement esthétiques et pour une sécurité similaire votre choix devrait plus se porter vers un système d'alarme à moins que le budget pour du matériel de qualité ne soit pas un soucis.

Types de barrières de protection :

  • Barrières fixes : Elles sont fixées directement sur le sol par le biais de platines, de dalles en bétons ou à sceller et ne peuvent plus être modifiées une fois installées. Par contre, certains modèles haut de gamme proposent différents réglages et une toute relative modularité.
  • Barrières souples : Elles ont l'avantage d'être démontables tout en étant homologuées. Mais cela n'empêche pas qu'elles doivent être convenablement fixées sur le sol par le biais de platines ou autres systèmes de fixations. Même si elles sont démontables cela n'empêche pas qu'il faudra y passer un certain temps et ça n'est pas très pratique entre les baignades par exemple.

Matériaux utilisés pour les barrières :

De nombreux matériaux peuvent être employés pour la construction de barrières de protection car la norme n'est pas exigeante sur ce point mais plutôt sur celui de la solidité générale de la structure. De ce fait, vous pouvez optez pour tout un tas de matériaux différents qui se marieront bien avec votre bassin et votre jardin.

Le bois, l'aluminium, le PVC, l'inox, l'acier et même le verre ou le plexiglas sont régulièrement proposés, un large choix pour une installation la plus intégrée possible.

Norme NF P90-306 :

Comme je vous l'expliquais au dessus, les barrières de sécurité doivent répondre à la norme NF P90-306 obligatoirement pour qu'elles soient homologuées et que par conséquent vous soyez dans les règles. Voyons ce que stipule cette norme :

  • But de la structure : Elle doit empêcher un enfant de moins de 5 ans d'accéder au bassin que ce soit en escaladant, en enjambant ou en utilisant le système d'ouverture. Si un enfant tente malgré tout d'accéder au bassin, il ne doit pas pouvoir se blesser en se coupant, en se piquant, en se coinçant, en se cisaillant ou en s'étouffant. Le seul accès doit se faire par un portillon sécurisé qui ne permet pas à un enfant de moins de 5 ans seul de pouvoir l'ouvrir. La structure ne doit pas comporter d'aspérités ou de prises permettant l'escalade.
  • Dimensions requises : La hauteur minimale requise est de 1 mètre 10 par rapport à la traverse ou 1 mètre 22 par rapport au sol. La garde au sol ne doit pas dépasser 102 mm et être au minimum de 25 mm. Pour les barrières avec des barreaux ou systèmes similaires, un écartement de 102 mm maximum est autorisé.
  • Fixation : La structure doit être fixée au sol de façon solide. Elle doit tenir contre l'arrachement selon la matériau utilisé, sa taille et son poids. Le système de fixation doit être installé par le biais de platines à visser dans un support dur ou dans une dalle en béton selon le modèle et dans le cas d'un sol en terre ou en sable. La visserie doit être inoxydable et en acier pour une solidité maximum. La clôture ne doit pas pouvoir bouger de plus de 10 mm de son point de fixation.
  • Portillon d'ouverture : Plusieurs types sont acceptés qu'ils soient coulissants, pivotants ou tournants. Il doit s'ouvrir vers l'extérieur du bassin et non vers l'intérieur. Il doit nécessiter deux actions pour pouvoir activer l'ouverture dont l'une à plus de 1 mètre 60 du sol afin que, si un enfant arrive à activer la première, la deuxième sécurité soit trop haute pour lui.
  • Emplacement : Une distance de 1 mètre entre le bord du bassin et les barrières sont à observer, les barrières peuvent être placées plus loin tant qu'elles gardent leurs rôles initiaux. Les barrières ne doivent pas être installées près d'un support permettant une escalade, un transat, un muret ou autres à moins de 1 mètre 10. De même, si elles sont installées près d'un mur d'habitation, il ne faut pas que ce mur permette l'accès par le dessus au bassin. Il en va de même pour les fenêtres.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Un commentaire