Alarmes pour piscines : Fonctionnement et normes

Alarmes pour piscines : Fonctionnement et normes

Comme vous le savez déjà, il est obligatoire pour toutes piscines privées de disposer d'un système de sécurité normalisé pour prévenir des risques de noyades spécialement chez les jeunes enfants. Les alarmes font partie de ces systèmes normalisés. Nous allons vous expliquer dans cet article comment elles fonctionnent, les différentes technologies et les normes auxquelles elles doivent impérativement répondre pour être validées et vous mettre en accord avec la loi.

Informations générales

Si vous choisissez une alarme pour sécuriser votre bassin celle ci devra être certifiée selon la norme NF P90-307 et répondre donc à tous les critères de cette norme. Les alarmes pour piscines utilisent différentes technologies mais seules deux d'entre elles peuvent prétendre respecter la norme NF P90-307. Il s'agit des alarmes immergées (ou détecteurs de chute) et des alarmes périmétriques (ou périphériques). Le fonctionnement de ces alarmes diffère, nous vous expliquerons plus loin dans cet article leur caractéristiques respectives.

Que ce soit sur les sites de vente en ligne ou dans les magasins, vous trouverez un large choix de systèmes d'alarme, mais il faut savoir que nombre d'entre eux ne respectent pas la norme imposée. Il faut donc être vigilant lors de l'achat d'une alarme pour s'assurer de sa conformité avec la norme.

Si vous utilisez une alarme pour assurer la sécurité de votre bassin, sachez que vous êtes tenu d'intervenir dans un délai inférieur à 3 minutes après le déclenchement de l'alarme.

Pour une sécurité maximale, une bonne option est d'acheter une alarme aux normes et de le combiner avec un autre système.

Avantages d'une alarme

  • Le prix : Pour respecter la loi au niveau de la sécurité de votre piscine, vous avez le choix entre les alarmes, les barrières de sécurité, les abris de piscine et les bâches de protection. Parmi tous ces dispositifs, l'alarme est le moins onéreux. Le premier avantage est donc de toute évidence le prix.
  • La simplicité d'utilisation : La facilité d'utilisation est un autre atout, car une alarme est un système automatisé qui fonctionne tout seul une fois branché et paramétré. Nul besoin d'enrouler la bâche de protection, de se lancer dans les travaux d'installation d'un abri ou d'enlever et remettre une heure après les barrières de protection pour accéder au bassin.
  • L'esthétisme : Les barrières de sécurité, les bâche de protection ou les abris de piscine, peuvent nuire à l'esthétisme de votre bassin. Les alarmes constituent un dispositif de sécurité beaucoup plus discret, notamment les alarmes immergées.

Types d'alarmes homologuées

Parmi la multitude de systèmes d'alarmes disponibles sur le marché seuls deux systèmes sont homologués par la loi pour sécuriser une piscine : les alarmes immergées et les alarmes périmétriques. Faite très attention lors de l'achat de celles-ci en vous renseignant bien auprès du vendeur et en consultant l'emballage qui doit préciser si le système répond bien à la norme NF P90-307.

Alarmes immergées

  • Fonctionnement : Une ou plusieurs sondes sont immergées sous la surface de votre bassin afin de détecter les mouvements d'eau. Bien sur, il y a un seuil de tolérance, l'alarme ne se déclenche pas à chaque mouvement de l'eau mais seulement dans le cas d'une perturbation importante, comme une chute dans le bassin qui engendrera du bruit et des remous. L'alarme se déclenche immédiatement dès la détection d'une chute.
  • Installation : Vous devez installer une seule sonde pour une piscine de moins de 50 m² et deux sondes si le bassin dépasse 50 m². Une centrale équipée d'un clavier, d'une télécommande ou d'une clé permet de gérer le système, qui inclut également la sirène. Certains modèles proposent une sirène additionnelle à placer à l'intérieur de la maison. La mise en place d'un tel dispositif est rapide, quelques heures en comptant large.
  • Inconvénients : Bien la norme NF P90-307 stipule que ce doit pas être le cas, une alarme immergée peut se déclencher de façon intempestive, à cause du vent, par exemple. Un autre inconvénient important est que l'alarme immergée n'est pas un dispositif préventif, elle se déclenche lorsque la chute à déjà eu lieu
  • Avantages : C'est une installation discrète qui s'installe sous l'eau donc invisible depuis l'extérieur et qui ne changera pas l'apparence de votre piscine. Autre avantage, l'alarme immergée est le moins onéreux des systèmes de sécurité homologués.

L'alarme immergée sait se faire discrète

L'alarme immergée sait se faire discrète

Alarmes périmétriques

  • Fonctionnement : Un certain nombre de bornes, placées autour de votre bassin, émettent des faisceaux laser infra rouges créant ainsi un champ invisible à l'œil nu qui permettra de détecter aussi bien un animal domestique qu'un enfant ou un adulte. Le nombre de bornes et leurs positions varient selon la forme et la taille du bassin mais quatre suffisent dans la plupart des cas.
  • Installation : Un peu plus complexe à installer que les alarmes immergées car il faut placer les bornes et faire en sorte qu'elles soient inamovibles. La distance des bornes par rapport au bassin est un point important. En effet, placée trop près du bassin, l'alarme ne remplirait pas son rôle en matière de prévention, elle sonnerait alors que la chute a déjà eu lieu. Placée trop loin, elle risquerait de se déclencher trop souvent lorsque vous ou vos animaux passez trop près des bornes. Une console de contrôle est livrée avec les bornes permettant leur paramétrage.
  • Inconvénients : Le prix de ce type de système est élevé, plus du double d'une alarme immergée. De plus, divers éléments peuvent causer des déclenchements intempestifs de l'alarme. Autre point négatif, les bornes peuvent nuire à l’esthétisme de votre jardin.
  • Avantages : C'est un système efficace s'il est bien installé, c'est à dire si la distance entre le bord du bassin et le périmètre défini par les bornes est adéquat.

L'alarme périmétrique : un faisceau invisible qui sécurise votre piscine

L'alarme périmétrique : un faisceau invisible qui sécurise votre piscine

Autres types d'alarmes non homologuées

Pour plus de sécurité vous pouvez adjoindre aux alarmes périphériques et immergées d'autres systèmes comme les alarmes vocales, les bracelets et colliers pour enfants qui viendront accroitre l'efficacité et réduire les risques de chutes ou de noyades.

  • Les alarmes vocales : Elles fonctionnent de la même façon que les alarmes périphériques grâce à un détecteur à installer près de la piscine et vous préviennent lorsqu'un enfant ou un corps s'approche trop près du bassin. Une bonne solution en complément d'une alarme immergée.
  • Les bracelets et colliers : Ils sont reliés à une centrale équipée d'une sirène qui se déclenche lorsque un enfant fait une chute dans le bassin ou s'en approche trop près.

Règles à respecter pour une conformité à la norme NF P90-307

A titre indicatif, voici les règles majeures que doivent respecter les alarmes homologuées de types périmétriques ou immergées pour être en accords avec la norme NF P90-307 :

Dans le cas d'une alarme immergée :

  • Le système doit être capable de déclencher la sirène dans le cas d'une chute d'un enfant de plus de 6 kilos depuis les margelles, dans le cas d'un enfant de plus de 8 kilos depuis une marche ou de l'échelle et dans le cas d'un enfant de plus de 8 kilos depuis une pente inclinée de 30%.
  • Elle ne doit pas être mobile, c'est à dire que la console d'administration doit être fixée constamment et ne doit pas permettre à un enfant de l'enlever.
  • La sirène doit avoir une puissance sonore minimum de 100 dba à un mètre.
  • L'alarme doit être autonome, c'est à dire qu'elle doit pouvoir se réactiver seule après votre baignade sans action de votre part.
  • Des indicateurs de dysfonctionnement doivent être installés sur la centrale pour signaler une usure des piles par exemple.
  • La sirène ne doit pas se déclencher de manière intempestive, c'est à dire par le déclenchement de votre filtration, de robots de nettoyage, le vent ou autre.
  • Enfin, le dispositif de mise en marche et d'arrêt doit être sécurisé afin qu'un enfant ne soit pas en mesure de pouvoir modifier l'état du système.

Dans le cas d'une alarme périmétrique :

  • Le périmètre de sécurité créé par les bornes doit être en mesure de détecter l'entrée d'un enfant de moins de 5 ans et de déclencher la sirène.
  • Le système doit être fixe, ne pouvant pas être bougé ou modifié par un enfant, en particulier les bornes qui délimitent le périmètre de sécurité.
  • Le niveau sonore de la sirène doit être au minimum de 100 dba à un mètre comme pour les alarmes immergées.
  • Mêmes exigences en matière d'automatisation des taches, l'alarme doit fonctionner seule sans qu'un être humain soit dans l'obligation de la remettre en fonctionnement après la baignade.
  • Même chose pour les indicateurs de dysfonctionnement et les déclenchements intempestifs de la sirène.

Cinq alarmes immergées retirées de la vente

La Commission de sécurité des consommateurs a retiré de la vente cinq modèles d'alarmes immergées, jugées non fiable. Voici la liste de ces modèles :

- DET 10 de Aqualarm
- Poolguard de Energie engineering
- Alpool JB 2005 de Alpotec
- Aquasensor premium de MG international
- Securipool de securipool international

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Un commentaire