Le filtre à diatomées

Le filtre à diatomées

Le filtre à diatomées fonctionne sur le même principe que les filtres à sable, à la différence que le média filtrant n'est pas le même : la diatomite est une poudre blanche constituée à partir de résidus de fossiles d'algues marines ou d'eau douce. Elle a la particularité de fournir une finesse de filtration exceptionnelle qui garantit une eau d'une pureté sans égale. Evidemment, une telle qualité de filtration coute plutôt cher, c'est pourquoi le filtre à diatomées reste encore relativement peu répandu.

Principe de fonctionnement

Un filtre à diatomées est constitué d'une cuve remplie d'eau dans laquelle les diatomées sont maintenues en suspension. A ce dispositif s'ajoute une membrane synthétique qui va retenir les diatomées, elles vont ainsi s'agglutiner sur la membrane pour former une couche filtrante, qu'on appelle "gâteau". L'eau à filtrer va traverser ce média filtrant et être débarrassée de ses impuretés, avant d'être renvoyée dans le bassin. La finesse de filtration obtenue par ce procédé est comprise entre 2 à 5 microns, ce qui fait de ce type de filtre le plus performant du marché.

Tout comme le filtre à sable, on nettoie le filtre à diatomées selon la technique du contre lavage, quand on constate une augmentation de la pression au manomètre. En revanche, à l'issue de ce contre lavage, une partie des diatomées sera évacuée du filtre, ce qui nécessitera d'en remettre. Pour remplacer les diatomées on verse la poudre de diatomées dans le skimmer, d'où elle sera envoyée dans le filtre en passant par le circuit hydraulique.

La diatomite, une poudre aux exceptionnelles vertus filtrantes

La diatomite, une poudre aux exceptionnelles vertus filtrantes

Avantages et inconvénients

Avantages

  • Le plus grand avantage du filtre à diatomées est bien évidemment sa finesse de filtration, qui permet d'obtenir une eau d'une grande pureté. De par cette qualité de filtration, on utilisera une quantité moindre de produits de traitement de l'eau.
  • Le filtre à diatomées est peu encombrant et peut convenir à des locaux techniques exigus.
  • La consommation d'eau d'un filtre à diatomées est assez faible, avec une fréquence de nettoyages moins élevée que pour un filtre à sable.

Inconvénients

  • L'inconvénient majeur du filtre à diatomites reste son cout élevé tant au niveau de l'achat qu'au niveau de l'entretien, puisque les diatomées ont besoin d'être renouvelées régulièrement.
  • Une grande finesse de filtration a aussi ses inconvénients : le filtre à diatomées est incompatible avec les produits floculant ainsi qu'avec une eau trop calcaire, l'un comme l'autre étant susceptible d'entrainer un colmatage du filtre.

Conseils d'utilisation

  • En raison des risques de colmatage, il est déconseillé de rejeter les diatomées dans les égouts. C'est pourquoi, il est préférable, lors du contre lavage, de placer un bac antirejet entre le filtre à diatomées et l'égout.
  • Avec ce type de filtre, évitez d'utiliser une pompe dont le débit est trop important car cela augmente les risques de colmatage. Il est plutôt recommandé d'utiliser un filtre surdimensionné par rapport au volume du bassin avec une pompe sous-dimensionnée par rapport au filtre.
  • Il est recommandé de démonter périodiquement le filtre et de sortir les éléments filtrants de la cuve pour les mettre à tremper dans une solution détartrante et dégraissante ou encore dans de l'eau additionnée d'acide chlorhydrique. Cette opération est à effectuer tous les 1 à 3 ans en fonction de la dureté de l'eau et de son niveau de pollution.
  • Certains filtres à diatomées disposent d'une poignée "bumper" qui permet de décolmater le filtre en fragmentant les diatomées qui se sont rigidifiées.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?