La circulation de l’eau d’une piscine dans les canalisations

La circulation de l’eau d’une piscine dans les canalisations

La canalisation d’une piscine ne se voit pas mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas s’y intéresser. C’est d’autant plus important que cela influe directement sur le système de filtration. En effet, il existe un phénomène de pertes de charge inévitable. La perte de charge sera plus ou moins conséquente en fonction des distances à parcourir et des diamètres des tuyaux. Pour une filtration efficace les pertes de charge doivent être limitées au maximum.

Une tuyauterie appropriée pour lutter contre les pertes de charge

Les constructeurs de piscine savent bien que les pertes de charge sont à éviter et ils savent également que la tuyauterie qui servira de canalisation doit respecter certaines règles.

Tout d’abord la tuyauterie est un espace de circulation d’eau. Il est impératif que la matière soit glissante pour ne pas freiner cette circulation. Les tuyaux en PVC souples ou rigides sont les plus souvent utilisés. La surface glacée permet de faire glisser l’eau assez facilement.

Il est préférable de se tourner vers le PVC souple pour permettre une meilleure adaptation en cas de courbes et faciliter l’enfouissement. Ce qui se fait de mieux sur le marché ce sont les tuyaux en PVC flexible, souple et avec des spirales de renforts. Chaque pièce d’eau de votre piscine est reliée par sa propre tuyauterie. Les coudes ou les raccordements sur le circuit principal sont à oublier. Il devient alors très facile de calculer les pertes de charges. Le débit nécessaire de circulation se fera alors en fonction de la pièce d’eau à alimenter.

Dans tous les cas, une tuyauterie en PVC souple ou rigide se doit de respecter certains critères. C’est en fonction de l’altitude d’un terrain que ces critères se font :

Altitude inférieure à 500 mètres : enfouissement des tuyaux à 60 cm.

Altitude comprise entre 500 et 1000 mètres : enfouissement des tuyaux à 70 cm.

Altitude supérieure à 1000 mètres : enfouissement des tuyaux 1,20 m.

Vitesse recommandée pour l’aspiration et le refoulement

Il existe des différences notamment au niveau du matériau utilisé en ce qui concerne la tuyauterie. Ce n’est pas pour autant le seul élément à prendre en considération. Il convient également de séparer les tuyaux aspirants des tuyaux de refoulement. Pour la plupart des tuyaux et quelque soit la matière, il faut respecter les mêmes règles :

  • Les tuyaux d’aspiration : la vitesse maximum à ne pas dépasser est de 1,5 m/s. Pour une canalisation d’un diamètre de 50 mm le débit sera compris entre 7 et 8 m3/s. Pour une canalisation d’un diamètre de 63 mm le débit sera compris entre 11 et 12 m3/h. L’installation d’un collecteur est nécessaire à l’entrée de la pompe.
  • Les tuyaux de refoulement : la vitesse maximum à ne pas dépasser est de 2,5 m/s. Pour une canalisation d’un diamètre de 50 mm le débit sera compris entre 11 et 12 m3/s. Pour une canalisation d’un diamètre de 63 mm le débit sera compris entre 17 et 18 m3/h.

A savoir :

  • Dans le local technique, la canalisation en PVC rigide est la plus appropriée.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?4 Commentaires... Pourquoi ne pas en laisser un ?