Tout savoir sur les canalisations

Tout savoir sur les canalisations

Quand on sait que le débit de l’eau dans un système de filtration de piscine peut aller de 100 à 400 litres par minutes, soit 6 à 24 m³ par heure, en fonction du volume du bassin, on prend conscience que les canalisations sont un point à ne pas négliger. Bien qu'elle ne présente pas de difficultés particulières, la pose des canalisations doit être planifiée en fonction de différents critères pour assurer une circulation d'eau satisfaisante et limiter les risques de fuites.

Quel type de tuyau pour mes canalisations ?

Le diamètre des tuyaux

En fonction des paramètres de l'installation, on utilise des tuyaux d'un diamètre de 50 mm ou de 63 mm. Sachez que le diamètre des tuyaux peut avoir une influence sur la puissance de la pompe qui vous sera nécessaire, c'est donc un point à regarder en détail. Pour résumer, vous pouvez avoir l'impression de réaliser une économie en utilisant des tuyaux de diamètre 50 (sensiblement moins chers que le diamètre 63) mais en réalité ceux-ci vous obligerons à acheter une pompe plus puissante, donc plus gourmande en électricité, que si vous aviez opté pour des tuyaux de diamètre 63. En effet, la perte de charge sera sensiblement plus importante avec des tuyaux de diamètre 50, ce qui peut augmenter la puissance nécessaire de votre pompe, d'autant plus si vous avez une grande longueur de canalisations avec des "coudes" (voir également notre article : La relation entre pertes de charge et pompe de piscine). Il est donc important d'évaluer le diamètre de tuyau qui sera optimal en fonction des paramètres de votre bassin.

PVC rigide ou souple ?

On utilise généralement du PVC souple pour la canalisation qui va du local technique au bassin, les pièces à sceller seront reliées à cette canalisation par du PVC rigide, le raccordement au local technique s'effectue également avec du PVC rigide. Pour le PVC rigide on utilise du PVC pression PN 16 qui présente la résistance nécessaire à ce type de canalisations. Le raccordement de la prise balai doit être entièrement réalisé en PVC rigide car il est soumis à une forte pression, notamment dans le cas de l'utilisation d'un robot de nettoyage. Le raccordement de la bonde de fond, en revanche, est constitué de PVC souple. Les tuyaux sont raccordés entre eux par double encollage, on utilise une colle spéciale pour le raccord entre les tuyaux souples et rigides.

Les pièces à sceller sont raccordées avec du PVC rigide

Les pièces à sceller sont raccordées avec du PVC rigide

Limiter les risques de fuites

Il existe plusieurs précautions à prendre pour éviter que vos tuyaux ne soient endommagés :

  • Prenez garde à la nature du sol : évitez tant que possible de poser vos canalisations dans un sol instable de type remblai, par exemple. Ce type de terrain peut être sujet à des tassements qui pourraient endommager vos canalisations. Si vous n'avez pas le choix, il vous faudra creuser assez profond pour poser vos canalisations sur un sol stabilisé. Une autre solution (couteuse) consiste à réaliser une assise en béton sur laquelle reposeront vos canalisations.
  • Enterrez vos canalisations assez profondément pour qu'elles soient protégées contre le gel : 80 cm en région tempérée, et 1,20 m en montagne.
  • Le raccordement entre le bassin et le local technique doit faire l'objet d'une attention particulière. En effet, le PVC souple étant assez fragile, prenez garde, lorsque vous creusez les tranchées, à ce qu'aucun élément susceptible de perforer les tuyaux ne se trouve à proximité.
  • Les canalisations des pièces à sceller doivent être raccordées à un tuyau placé en fond de fouille, ce tuyau sera protégé par une couche de sable pour éviter qu'il ne soit endommagé lors du remblaiement. Il faut également prendre garde à ce que le matériau utilisé pour le remblaiement ne présente pas de risque de tassement trop important, ce qui pourrait causer la rupture des canalisations.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?