Construire sa piscine en blocs à bancher

Construire sa piscine en blocs à bancher

Les blocs à bancher, appelés aussi stepoc, sont des blocs de coffrage généralement en béton ou en polystyrène. On les assemble pour monter les parois du bassin, puis on coule du béton dans la structure. Cette technique est la plus utilisée pour la construction de piscines en kit, elle offre plusieurs avantages : elle est économique et sa facilité de mise œuvre permet à tout particulier un peu bricoleur de construire sa piscine soi-même.

La préparation

Les blocs sont livrés directement dans le bassin, prenez garde à ce que le radier soit bien sec au moment de l'opération car le poids des palettes de stepoc risque de le déformer. Les murs seront montés sur le radier (voir notre article : Réussir la réalisation du radier).

Rappelons que lors de la construction du radier, vous y avez intégré des fers tors sur lesquels vont venir se poser les blocs, le nombre de fers doit donc être égal au nombre d'alvéoles des blocs qui vont constituer la première rangée. Si ça n'est pas le cas, il est toujours possible de rajouter des fers dans le radier en perçant des trous de 8 mm de diamètre sur 15 cm de profondeur à l'aide d'un perforateur. On enfonce ensuite les fers au marteau.

Les fers sur lesquels on pose les blocs ont été intégrés au moment du coulage du radier

Les fers sur lesquels on pose les blocs ont été intégrés au moment du coulage du radier

Le montage des murs

Il est important de mettre en place la première rangée de stepoc avec soin, si cette opération est bien réalisée, la suite n'en sera que plus facile. Si votre radier n'est pas parfaitement de niveau vous pouvez monter le premier rang de stepoc sur un lit de mortier, ce qui vous permettre de corriger les écarts de niveau.

La première rangée est en place

La première rangée est en place

On place ensuite les stepocs sur les fers, les blocs s'emboitent latéralement les uns aux autres grâce à un système d'encoches. Une fois la rangée terminée, on place deux fers de 6 mm de diamètre dans les encoches prévues en haut des blocs. Ces fers vont constituer un renfort horizontal, de part et d'autre des fers verticaux. Les fers horizontaux sont posés de façon à ce qu'ils se chevauchent d'environ 40 cm, on les lie ensuite avec du fil de fer pour qu'ils ne bougent pas lors du coulage du béton.

Deux fers horizontaux encadrent les fers verticaux

Deux fers horizontaux encadrent les fers verticaux

Les autres rangées seront posées comme pour la construction d'un mur traditionnel, en décalant les blocs à chaque rangée. Il ne faut omettre d'ajouter les fers horizontaux et verticaux. On aligne les blocs au cordeau et on les monte au fil à plomb, sans oublier de vérifier les niveaux régulièrement. Une fois les murs montés on installe les pièces à sceller.

Les blocs sont décalés les uns par rapport aux autres

Les blocs sont décalés les uns par rapport aux autres

Les pièces à sceller sont montées avant de couler le béton

Les pièces à sceller sont montées avant de couler le béton

Le coulage du béton

Il est possible de réaliser le coulage à l'aide d'une bétonnière ou à la pompe en faisant venir un camion. Le béton, dosé à 350 kg/m3, doit avoir une consistance fluide sans être trop liquide. Il est préférable de couler le béton progressivement en tournant sur toute la périphérie du bassin pour équilibrer la pression du béton sur les blocs. Si l'on utilise une bétonnière, le béton est versé à l'aide de seau dans les blocs, on le fait pénétrer à l'aide d'un bâton ou d'une tige métallique, cette opération permettra également d'empêcher la formation de bulles d'air.

On coule le béton progressivement en tournant autour du bassin

On coule le béton progressivement en tournant autour du bassin

L'arase

L'arase constitue le dernier niveau des murs, la réalisation de l'arase va aussi permettre de corriger les erreurs de niveau. Pour ce faire on va placer des planches de coffrage de chaque coté de la partie supérieures des parois, ce qui va permettre d'y couler le béton. L'arase est une étape très importante car elle a un impact sur l'aspect de la ligne d'eau et car elle va recevoir les profils sur lesquels seront fixé le liner. C'est pourquoi il est primordial de vérifier les niveaux tout au long de la réalisation de l'arase.

Les planches de coffrage qui permettent de réaliser l'arase

Les planches de coffrage qui permettent de réaliser l'arase

En conclusion :

Pour ce type de piscine, vous n'aurez pas le choix du revêtement, le liner s'impose. Nous vous invitons à consulter notre article Poser un liner dans les règles de l’art, pour en savoir plus.

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?