Construire la plage de sa piscine

Construire la plage de sa piscine

Votre bassin est construit, le remblaiement est terminé, il est temps de songer à l'aménagement des abords. Et quoi de mieux qu'une belle plage pour finaliser sa piscine ? Il vous faudra d'abord déterminer la taille de la plage, puis choisir le matériau entre plusieurs possibilités : pierres, bois, lames composites… En fonction du matériau choisi, on ne procédera pas de la même manière pour la construction de la plage. Il existe de très nombreuses manières de construire une plage de piscine nous avons choisi de vous en présenter deux parmi les plus répandues.

Quelle taille pour ma plage de piscine ?

La taille de la plage dépend bien évidemment de l'usage que vous souhaitez en faire, pour certains il ne s'agit qu'un espace de transition entre la piscine et le jardin, qui permet notamment d'éviter que l'eau du bassin ne soit polluée par la terre et l'herbe, pour d'autres la plage sera un véritable lieu de vie où l'on disposera un salon de jardin et même une cuisine d'extérieur.
La taille de votre plage est également fonction de l'espace dont vous disposez autour de votre bassin, on considère généralement qu'une plage doit mesurer au minimum 1 m de largeur, dans ce cas elle vous servira uniquement à marcher autour de votre bassin, si vous souhaitez y poser un transat, comptez une largeur de 2 m 50. Au-delà, la seule limite dépend de l'espace et du budget dont vous disposez.

La construction d'une plage en dalles de pierres

La pose sur chape de mortier est la technique la plus utilisée pour construire une plage de piscine en dallage. L'étape préalable consiste à décaper le terrain de la couche de terre superficielle puis à le niveler. En fonction de la nature du terrain, il sera peut-être nécessaire de le compacter ou de disposer une sous-couche de tout-venant. Une fois le sol stabilisé, on y dispose une armature de treillis soudé sur lequel on coule une dalle de béton de 8 à 12 cm d'épaisseur. Cette dalle doit présenter une pente de 1 à 1,5 % pour l'écoulement des eaux. On réalise ensuite une couche de drainage composée d'un lit de granulat de 2 cm d'épaisseur qu'on recouvre d'un géotextile. On dresse ensuite un lit de mortier à la règle qu'on saupoudrera de ciment-colle. On procède ensuite à la pose des dalles en réalisant de préférence des joints de 10 mm de large.

La construction d'une plage en dallage nécessite de couler une dalle de béton

La construction d'une plage en dallage nécessite de couler une dalle de béton

La construction d'une plage en bois

Une plage se compose de deux éléments principaux :

  • Le platelage : ce sont les lames de bois qui constituent la plage proprement dite.
  • Les lambourdes : ce sont des poutres de bois qui vont constituer la structure sur laquelle sera fixé le platelage.

Dans notre exemple, la plage est construite sur un sol meuble, ce qui est le cas le plus fréquent :

La première étape est la même que pour une plage en dallage : décapage et nivelage du sol, avec une pente d'au moins 1 cm par mètre. On pose ensuite des parpaings (ou des plots en ciment) au sol avec du mortier, en les plaçant en ligne de façon régulière, l'espacement des parpaings dépend de l'épaisseur des lames et des lambourdes (donc du poids à soutenir). Après avoir vérifié les niveaux, on fixe ensuite les lambourdes sur les parpaings avec de la cheville à frapper. Il reste alors à poser les lames qu'on fixe aux lambourdes avec des vis inoxydables.

Les lambourdes sont posées sur des parpaings

Les lambourdes sont posées sur des parpaings

Si le sol est trop meuble, une autre solution consiste à couler une dalle de béton avant de poser les lambourdes, ce qui augmentera significativement le coût de l'installation. On peut alors utiliser des plots de PVC réglables à la place des parpaings.

Une lambourde sur un plot de PVC

Une lambourde sur un plot de PVC

Souhaitez-vous donner votre avis sur cet article ?Pas de commentaires, pourquoi ne pas en laisser un ?